Semaine de l’Amérique latine et les Caraïbes MACLA

Classé dans : Non classé | 0

logo salc

Pour la sixième année consécutive, la France mettra à l’honneur l’Amérique latine et les Caraïbes, du 23 mai au 8 juin 2019, à travers un programme de plus de 500 événements culturels, scientifiques, politiques et économiques.

Dans ce cadre, nous avons preparé, avec le support de la Mairie de Bordeaux et de Bordeaux Métropole, une programmation culturelle en partenariat avec plusieurs artistes et associations :

 

PROGRAMMATION CULTURELLE CONNEXIONS ET DECONNEXIONS

Portada connexions

SAM. 25 MAI / 19H Vernissage de l’exposition « Connexions et déconnexions » et concert du groupe Sonneto

Exposition des œuvres d’une quinzaine d’artistes issus des différents pays de l’Amérique Latine autour du thème « Connexions et déconnexions ». Ce thème se trouve dans la continuité de la réflexion entamée par MACLA lors de ses derniers projets (expositions : Identités, Entre Amérique et Europe : les utopies en transit, Empreinte et Territoire, conférence animée : Déshabiller les clichés) autour de l’identité polymorphe d’une Amérique Latine riche et diverse. Du 25 mai au 5 juin, de 14h à 20h.

Le vernissage en musique avec le concert de ‘Sonneto: liens entre pays et rythmes latins’.

Sonneto est un groupe installé à Bordeaux et spécialisé dans la musique latine, essentiellement sur les rythmes cubains. Bien que la formation originale ait commencé à jouer il y a des années et ait été créée par un tresero espagnol et un bassiste chilien, le groupe actuel compte avec des musiciens de différents horizons (Arménie, Pologne, Maroc, Espagne), passionnés par les rythmes de l’autre côté de l’Atlantique. , qui incluent de plus en plus de variantes et d’instruments (violon, piano, percussions variées).

Dans sa mise en scène, on peut apprécier des rumbas, des cumbias, des fils, des boléros ou des guarachas qui relient différents pays d’Amérique latine et des styles musicaux révélant un large échantillon de la réalité musicale de l’Amérique du Sud.

 

DIM. 26 MAI / 18H Conférence autour de l’influence de la musique latine sur le flamenco

Conversation, concert, récital: ‘Connexions musicales et poétiques entre l’Espagne et l’Amérique latine’: la chanson et la lyrique latino-américaine “transformés dans le” – traduites au / original: revestidas) flamenco et la chanson d’auteur. Par Ana Cánovas

Conférence sur l’influence de la musique latino-américaine dans le style flamenco:  Cette proposition vise à révéler l’origine et à dévoiler les tenants et les aboutissants de cette relation grâce à un échantillon dynamique des transferts qui se produisent d’une culture à une autre. De l’introduction d’instruments essentiels tels que le cajón péruvien à l’adoption de rythmes tels que la rumba cubaine ou l’adaptation de chants traditionnels d’Amérique latine, l’influence musicale du continent sud-américain sur le flamenco est incontournable.

Concert autour de la poésie latino-américaine couverte par les auteurs-compositeurs espagnols: la chanson de l’auteur espagnol, très populaire dans les années 70, s’inspire de courants tels que la «Nueva canción chilena» ou la «Nueva trova» cubaine. Nous tenterons de déchiffrer les histoires cachées derrière ces compositions à travers l’interprétation d’interprètes tels que Paco Ibáñez, Amancio Prada, Joan Manuel Serrat ou, plus récemment, Pedro Guerra, qui ont chanté pour des poètes tels que César Vallejo, Nicolás Guillén. , Ernesto Cardenal ou Pablo Neruda, entre autres, et que nous interpréterons pour l’occasion.

Récital sur les poètes latino-américains qui ont fait référence à l’Espagne dans leur travail: non seulement nous attirons l’attention de l’Espagne sur l’Amérique latine, mais il se déroule également dans le sens opposé. Ce calice (1939) de César Vallejo est éloigné d’exemples emblématiques tels que l’Espagne au cœur (1937), Pablo Neruda ou encore l’Espagne, même des auteurs actuels tels que Martín Rodríguez-Gaona (Prix de la poésie de la ville de Cáceres en 2011), et sa ligne circulaire de Madrid (2013), la vision du pays dans différents contextes sociohistoriques à travers la poésie constituerait le cœur de la lecture proposée

 

MAR. 28 MAI / 19H Conférence autour du jazz afro-péruvien et démonstration musicale (Organisé par l’association MLab)

Conférence “Le jazz afro-péruvien, résistances culturelles et identité” par Carlos Olivera et concert-démonstration par un trio de musiciens péruviens de notoriété invités pour l’occasion: Rodrigo Almonte (g), Carlos Betancourt (b) et Cote Calmet (d).

Cette conférence veut, dans un premier temps, expliquer l’évolution historique du jazz afro-péruvien et ses relations avec les mouvements sociaux péruviens et internationaux. Dans la deuxième partie de la conférence nous expliquerons les spécificités rythmiques de la musique afro péruvienne et comment elle s’est fusionnée avec le jazz. Cette démonstration sera faite avec l’aide d’un trio de musiciens péruviens invités pour l’occasion.

 

JEU. 30 MAI / 16H Atelier d’éveil musical pour des enfants (2-6 ans*)

Atelier destiné à éveiller la curiosité musicale de l’enfant, à travers une découverte et manipulation des différents instruments de musique. Par Gloria Aravena

L’objectif de cet atelier est de stimuler le sens du rythme et la coordination de l’enfant, lui apprendre et faire entendre des chants et des rythmes autres que ceux qui il peuvent entendre habituellement, dans une autre langue que la sienne, notamment l’espagnol et le portugais. Il s’agit d’une activité ludique et collective, où l’enfant aura l’occasion de s’approcher à la musique populaire et le folklore de l’Amérique latine.

C’est une activité qui est dirigée aux enfants entre 3 et 6 ans. Mais aussi*, possible de proposer pour le moins de 3 ans, mais ce dernier doit être accompagné par un ou les deux parents, car cela rassure l’enfant ainsi que permet de créer avec lui une interaction très positive et enrichissante.

La duration de l’atelier est d’une heure maximum et le nombre d’enfants par atelier c’est dix maximum.

Gloria Aravena est une chanteuse et une musique d’origine chilienne. Il est soliste dans deux groupes de musique latino à Bordeaux: Put color et Aliwen. Parallèlement, elle travaille avec des enfants lors d’ateliers musicaux, de manière indépendante et avec des associations musicales (Ricochet Sonore, Imagina Music). En parallèle, elle a récemment reçu son doctorat en histoire du Chili.

 

VEN. 31 MAI / 19H Conférence autour de la cumbia + concert du groupe Ponele color

Conférence autour de la cumbia présentée par Carolina Abello (Colombie) et Carlos Olivera (Pérou) et Ivan Torres (Mexique) suivi d’un concert du groupe Ponele color

La Cumbia est la deuxième langue d’Amérique latine. Née en Colombie, elle résonne aujourd’hui sur tout le continent, par-delà les frontières. Elle fait chanter chaque maison, elle fait danser toutes les générations. Conjuguant le rythme des esclaves africains, le sentiment indigène avec la flute (gaïtas) et la mélodie espagnole avec les bandas, elle exprime l’essence des valeurs latino-américaines, pétries de fraternité et de liberté.  

SAM. 1 JUIN / 16H Atelier “3 PAYS 3 CONNEXIONS. Un lien établi grâce à la géographie et à la couleur”,

“3 PAYS 3 CONNEXIONS. Un lien établi grâce à la géographie et à la couleur”, est un atelier qui nous invite à découvrir la géographie latino-américaine à travers l’art. Atelier animé par Andrea Ho Posani et Silvana Gallinotti.

Atelier gratuit sur inscription en envoyant un mail à ateliers@maclart.fr

Cet atelier, conduit par les artistes Andrea Ho Posani (Venezuela) et Silvana Gallinotti (Argentine) propose, à l’occasion de la Semaine de l’Amérique Latine et des Caraïbes, de découvrir les similitudes et les différences géographiques, architectoniques et chromatiques qui existent entre les villes de Bordeaux, Caracas et Buenos Aires.

À travers la réalisation collective d’une peinture murale de trois mètres, le  public participant découvrira les principales caractéristiques des villes de Caracas et Buenos Aires, en même temps qu’il explorera les différences et similitudes existantes avec Bordeaux. Pendant la réalisation du murale, Andrea Ho Posani et Silvana Gallinotti montreront des images de leurs villes d’origine et parleront de ses lieux les plus emblématiques.

Public : à partir de 11 ans

2 heures de duration

SAM. 1 JUIN / 19H Concert et spectacle visuel avec Luceras + Sergio Santamaría

“Viaje rítmico por los elementos” c’est un concert visuel où les chants andins du duo féminin Lúceras dialoguent avec les vidéos de l’artiste visuel Sergio Santamaría Bordes, où l’air, le feu, l’eau et la terre seront les protagonistes représentant l’harmonie de la Pachamama.

Lúceras chantent des coplas venues du nord-ouest de l’Argentine. Deux voix et quelques cajas pour partager ces chants andins qui racontent la vie, les relations, la Nature. Leur répertoire mêle des chants traditionnels et ancestraux aux compositions récentes d’auteures-compositeures de la nouvelle génération. Lúceras nous emporte à travers leurs sonorités brutes aux harmonies délicates, vers un ailleurs suspendu, intemporel.

https://www.youtube.com/channel/UCsht38GDZlXR6_ZX_NLgAWw

https://www.facebook.com/luceras/?ref=settings

https://luceras.jimdosite.com/

 

Sergio Santamaría Borges est un artiste visuel et designer né à Caracas Venezuela, a travaillé dans l’animation, notamment au sein de la chaîne HBO Amérique Latine. Dès son arrivée en France, il se consacre à la vidéo et collabore avec différents artistes et collectifs d’art contemporain. Il a présenté ses œuvres dans des musées et plusieurs forums d’art contemporain tels que MACLA (Bordeaux), Sound / Image (Londres) et le Lenbachhaus (Munich).

 

DIM. 2 JUIN / 18H Improvisation musicale et vidéo et vide atelier

« La ville aquatique », par Creepy Mojo (Music) et Sergio Santamaría Borges (Video), est une expérimentation musicale et visuelle inspirée par la mer (format bande originale, ambiance electro/pop/rock sur animation vidéo). Embarquez pour une improvisation live, un discours/voyage entre performance graphique et sonore.

Creepy Mojo est un chanteur et musicien multi-instrumentiste. Il compose, écrit et se produit sur scène, se spécialise dans la musique et le son avec une prédilection pour les instruments à cordes dont la guitare électrique qui est son instrument principal. Actuellement (2018), il travaille pour son groupe rock Creepymojo et collabore régulièrement avec divers artistes (Philip Parfitt ex-The Perfect Disaster, Vincent Bricks…)

Sergio Santamaría Borges est un artiste visuel et designer né à Caracas Venezuela, a travaillé dans l’animation, notamment au sein de la chaîne HBO Amérique Latine. Dès son arrivée en France, il se consacre à la vidéo et collabore avec différents artistes et collectifs d’art contemporain. Il a présenté ses œuvres dans des musées et plusieurs forums d’art contemporain tels que MACLA (Bordeaux), Sound / Image (Londres) et le Lenbachhaus (Munich).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *