« Entre Amérique et Europe: Les utopies en transit » est l’exposition MACLA 2018 qui a rassemblé 15 artistes de 10 pays différents d’Amérique-latine accompagnés par un musicien français invité. Dans cette exposition le travail du muraliste Alejandro « Mono » Gonzales, qui est une référence dans l’histoire du graffiti et du muralisme au Chili, a été mis à l’honneur.  Les œuvres de tous ces artistes ont été exposées à l’Instituto Cervantes, du 28 février au 18 avril, et dans les salons de la Mairie de Bordeaux du 29 mai au 8 juin dans le cadre de la Semaine de l’Amérique Latine et des Caraïbes.

Le thème choisi pour cette cinquième exposition MACLA est « Les utopies en transit : entre Amérique et Europe », un thème d’actualité non seulement de par le débat constant autour de la migration dans lequel nous sommes immergés par les médias et les réseaux sociaux, mais aussi de par le questionnement de la validité de certaines utopies latino-américaines à travers le miroir de l’histoire et des changements politiques et sociaux actuels.

Les artistes de l’édition 2018

Ricardo de Armas Rodríguez (Cuba), Silvana Gallinotti (Argentine), Alejandro «Mono» González (Chili), Carmen Herrera Nolorve (Pérou), Fabiana Peña Plault (Colombie), Vera Picado (Costa Rica), Andrea Ho Posani (Vénézuela), César-Octavio Santa Cruz (Pérou), Sergio Santamaría Borges (Vénézuela), Ivan Torres (Mexique), Alex Troquart (France) *Artiste invité, Ron Vargas (Bolivie), Luis Velásco-Pufleau (Mexique), Hans Vergara (Cuba), Alejandro Zapata (Mexique).

  • Entre Amérique et Europe : Les Utopies en transit MACLA 2018
  • 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *