Dé-possession : Colloque et exposition artistique

Classé dans : Actualités | 0

Affiche dé-possession Colloque Dé-possession, organisé par CHISPA, centre de recherche sur les cultures hispaniques actuelles, du 4 au 6 décembre. Exposition « Desposesión » du 6 au 14 décembre à l‘Espace 29

Identification, rejet, fascination, trouble, libération, les explorations féministes contemporaines de la sexualité ne laissent pas de place à l’indifférence. C’est pourquoi CHISPA / AMERIBER, centre de recherche sur les cultures hispaniques actuelles, souhaite ouvrir un espace de réflexion sur les pratiques post-pornographiques d’Amérique Latine et d’Espagne qui se réapproprient les corps et les sexualités, comme autant de dé-possessions vis-à-vis du patriarcat.

Le colloque aura lieu les 4, 5 et 6 décembre à l’UBM (Amphi B200 et Salle Jean Borde de la MSHA) et à Bordeaux (Cinéma Utopia et Espace 29), en espagnol et en français et fera dialoguer des arti(vi)stes, des enseignant.e.s-chercheur.e.s, des étudiant.e.s et toute personne désireuse de découvrir des productions artistiques encore largement méconnues et marginalisées. Nos invitées pour cette occasion sont : Albertina Carri, Lucia Egaña Rojas, Maria Cañas, val flores et Silvana Gallinotti (de l’association MACLA).

Exposition « Desposesión » (Dé-possession)  de Silvana Gallinotti, Paula Costantino et Alexandre Troquart, Espace 29 (29, rue Fernand Marin 33000 Bordeaux), du 6 au 14 décembre. 

Pour ces artistes, cette exposition est l’opportunité parfaite pour parler de la « ré-appropriation » du corps et du plaisir depuis un point de vue féminin dans une proposition multidisciplinaire où l’artiste peintre Silvana Gallinotti et la photographe Paula Costantino travaillent avec le musicien Alexandre Troquart pour créer une exposition qui est, en soi même, une installation.

Ce projet est une façon d’interroger les notions de plaisir et les rôles sexuels (possession, domination, contrôle) à travers des formes artistiques comme la peinture, la photographie et l’installation. Même si l’intention de l’exposition est de nous amener à nous questionner, elle ne cherche pas (nécessairement) à choquer le public, mais bien à l’aider à se poser des questions sur des éléments quotidiens et  sur ses propres conceptions du corps.

Pour plus d’information envoyez un mail à :

laurence.mullaly@u-bordeaux-montaigne.fr,

amelie.florenchie@u-bordeaux-montaigne.fr,

coloquioposporno@gmail.com

 

Programme du colloque :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *